Bilan de la saison camping 2019: région par région

Redaction - 24/10/2019

enquete saison OUV

Malgré une commercialisation souvent compliquée obligeant souvent un pilotage à vue, la saison semble s'être terminée plutôt bien. Surtout dans les campings au nord de la Loire. A l’inverse, le Sud a souffert. Il est vrai qu’en raison du beau temps général, certains vacanciers ne sont pas allés chercher le soleil si bas. A commencer par les nord-européens. Découvrez, région par région, comment s'est déroulée la saison de camping 2019.

Bretagne: Une saison tout en vert

BRETAGNE

Après une saison 2018 correcte mais contrastée, la Bretagne affiche un joli sourire pour 2019 pour cause de bonne fréquentation. C’est bien simple, les gestionnaires bretons ont engrangé de bons résultats, avec des clignotants souvent bloqués sur la couleur verte, d’avril à août. Près de 80 % des professionnels interrogés sont satisfaits de leur saison et une bonne partie d’entre eux l’estiment meilleure que le millésime 2018. Un constat général confirmé par le finistérien Nicolas Dayot, président national. « Si les départements du Finistère et du Morbihan tirent particulièrement bien leur épingle du jeu, c’est l’ensemble de la Bretagne qui est gagnante ! », reconnait-il.

Juillet : une bonne surprise

L’avant saison a commencé par un mois d’avril assez exceptionnel porté par une météo ensoleillée. Certes, le mois de mai a déçu un peu, mais juin, en revanche, a recréé un climat d’optimisme qui ne s’est pas démenti en juillet et août. Autre fait marquant avec les ponts de l’Ascension et de la Pentecôte qui ont été d’excellents crus. Comme en témoigne Gaël du Jonchay, président du Syndicat HPA d’Ille-et-Vilaine : « C’est bien simple, il y avait du monde comme en haute saison ! »

L’heureuse nouvelle vient en fait du mois de juillet qui a créé la surprise par son niveau de fréquentation, et ce dès la première quinzaine. Avec une prime bien sûr pour les établissements installés sur le littoral avec « les pieds dans l’eau ». Autre point positif : une clientèle française et allemande plus présente. « Le niveau des touristes néerlandais est resté stable, précise Nicolas Dayot. En revanche, plus de 50 % des gestionnaires indiquent une clientèle britannique en baisse. » Le bon niveau d’activité en juillet concerne à la fois les emplacements nus et le locatif. Le mois d’août, quant à lui, a été conforme aux années précédentes, c’est-à-dire bon. Les deux mois d’été cumulés donnent évidemment une bonne saison 2019 même si la clientèle française semble avoir moins consommé de services. « C’est notable concernant les dépenses de bar et des restaurants, précise Gaël du Jonchay. Les clients hexagonaux font très attention. » Lorsque nous avons sondé les professionnels fin août et début septembre, il était difficile de qualifier le mois de septembre, par nature très lié aux conditions météo. Il semblerait toutefois qu’on s’achemine, comme l’an passé, par une bonne fréquentation. De quoi renforcer la satisfaction des professionnels du secteur.