Huttopia dénonce le Wi-Fi obligatoire dans les deux-étoiles et plus

Classement

Jean-Guilhem de Tarlé - 05/10/2018

WiFi en camping

Le groupe présidé par Philippe Bossanne dénonce une partie de la future grille de classement et la politique du tout Wi-Fi.

Alors que la DGE, Atout France, les représentants de l’HPA (FNHPA, l’Unaparel) et les consommateurs (FFCC) travaillent sur la future grille de classement des campings, le groupe Huttopia (50 campings) a décidé de prendre les devants pour dénoncer certaines obligations qui seraient applicables à partir du 1er avril 2019.

« De nouveaux critères obligatoires apparaissent. L’un d’entre eux nous révolte », dénonce le groupe présidé par Philippe Bossanne. Dans la future grille, « l’accès à internet par un réseau local sans fil (WiFi) sur 100 % des emplacements devient un critère obligatoire pour tous les campings 2 étoiles et plus, soit une grosse majorité des campings en France.  Seule exception : adopter un positionnement commercial obligatoirement indiqué sur le site internet mentionnant que le camping est « sans ondes pour un public électrosensible » ! », regrette Huttopia dans son communiqué adressé à la presse le 4 octobre.

« Nous proposons à nos nombreux clients de séjourner en pleine nature tout en bénéficiant d’un confort réel, et de déconnecter le temps de leur séjour pour mieux se reconnecter à la nature et leurs proches. Nous avons choisi depuis le premier jour de ne pas proposer le WiFi dans nos villages et de le limiter à l’espace « centre de vie » de nos campings (…) Ce choix de la déconnexion est assumé et réfléchi. (…) De plus en plus d’acteurs touristiques revendiquent ce positionnement, en particulier en Amérique du Nord où l’on parle de « digital detox », insiste le groupe lyonnais.

 

Déconnecté ou électrosensible ?

 

« Limiter les dérogations au fait de se positionner pour un public électrosensible est ridicule. A moins que personne n’ait pris soin de regarder la définition de ce néologisme : "L'électrosensibilité est une maladie actuellement non reconnue par l'OMS qui serait due aux ondes". Pourquoi ne pas simplement parler de positionnement déconnecté dûment affiché ? (…) Pourquoi ne pas laisser ce Wi-Fi comme une option dans ce nouveau classement ? Ou alors le rendre obligatoire juste pour les 5 étoiles qui peinent à se différencier ? »

D’ores et déjà, Huttopia annonce qu’il ne respectera pas ce nouveau critère, « comme d'ailleurs de nombreux petits campings qui ne trouveront ni l'utilité ni les moyens de proposer une connexion wifi sur plusieurs hectares ».

On le sait, le gouvernement et Atout France souhaitent afficher la France comme une destination connectée pour attirer les touristes étrangers. Est-il pour autant pertinent d’imposer à des petits campings classés deux étoiles (et souvent sans trop de moyens) le Wi-Fi sur 100 % des emplacements ? On peut vraiment en douter quand on sait que depuis le 15 juin 2017, les frais d’itinérance mobile (appels téléphoniques, SMS, et accès à Internet) ont disparu au sein de l’Union européenne.

 

Les deux étoiles en difficulté

 

Quant à déclarer ce nouveau critère non applicable aux seuls campings qui affichent un positionnement « sans ondes pour un public électrosensible », cela peut sembler réellement trop restrictif. A l’image d’Huttopia, il semble intéressant qu’il y ait une offre de campings déconnectés, mais proposant quand même un point Wi-Fi au bar ou à la réception, par exemple.

S’il est maintenu, ce critère obligatoire (qui impose le WI-FI sur 100 % des emplacements dans les campings classés deux étoiles et plus) pourrait être compensé par des critères optionnels quand on n’est pas en mesure de le mettre en place. Rappelons que pour être reclassé, un camping doit être capable de répondre au minimum à 95 % des critères obligatoires. Les 5 % restants pouvant être compensés par trois fois plus de critères optionnels. Si le critère obligatoire vaut 2 points, on peut le compenser par 6 points optionnels.

En outre, ce critère est également non applicable lorsque le camping se trouve dans l’impossibilité technique de couvrir 100 % de ses emplacements. Pour les autres, la connexion devra au minimum permettre de consulter ses e-mails en bas débit.

Reste une question : En imposant le Wi-Fi sur 100 % des emplacements dans un camping deux étoiles, cette obligation ne pourrait-elle pas avoir un résultat inverse à celui souhaité :  obliger le camping à descendre en une étoile ? 

Actualités

Libre

classement

Classement

Le nouveau classement, c’est parti

24/08/2018

C'est officiel, la révision de la grille de classement des campings sera effective au 1er janvier 2019. Nouvelles obligations à la clé!

Libre

Taux de TVA réduit

Communication

Taux de TVA réduit : la fin des 1,5 % pour la pub

16/01/2018

Depuis le 1er janvier, les campings ont seulement l'obligation d'être reclassés pour bénéficier du taux de TVA réduit de 10 %.

Premium

PREREQUIS

Classement

Prérequis au classement : une issue heureuse

09/03/2016

Epineux dossier qui empêchait certains campings de se reclasser, les questions d'autorisations d'urbanisme délivrées avant et après la réforme de 2007 et les prérequis au classement des terrains...

Libre

Camping Le Cormoran Ile de Ré en Charente-Maritime

Classement

5e étoile pour Le camping Airotel Le Cormoran

25/06/2015

Le Camping Airotel Le Cormoran sur l'Ile de Ré (Charente-Maritime) vient d'obtenir sa cinquième étoile.