Salon Méditerranéa : un essai… à transformer en 2023 !

Bruno Lacroix - 13/07/2022

mediterranea ouv

Le premier salon des hébergements locatifs s’est tenu les 31 mai et 1er juin derniers. Réunissant les marques affiliées au syndicat UNIVDL, cette première sous le soleil n’a pas réussi à attirer beaucoup de campings. Ce qui ne remet pas en cause la tenue d’une nouvelle édition en 2023 !

Après deux rendez-vous ratés pour cause de crise Covid en 2020 et 2021, la première édition du salon Méditerranéa a enfin eu lieu, dans le cadre bien agréable de la capitainerie de Port-Camargue, au Grau- du-Roi (Gard). Limité aux constructeurs affiliés à UNIVDL, le salon ne comptait donc que cinq exposants : Sunshine Habitat (mobile-homes Louisiane, Chalets Fabre et Lodges Ciat), Résidences Trigano, Rapidhome, mobil-home Rideau, et le groupe Bénéteau Habitat (IRM, O’Hara et Coco Sweet).

En d’autres temps, l’affiche aurait sans doute suffi à attirer des campings pour découvrir les nouveautés des marques pour la saison suivante, et passer commande avant l’été. C’est d’ailleurs dans cette optique qu’avait été imaginé ce salon, censé participer à une certaine fluidification du marché en anticipant -avant les salons de rentrée-, le cycle de commandes/production.

2

Mais la crise Covid est passée par là, rebattant les cartes sur le marché locatif ces deux dernières années pour en arriver à une situation d’engorgement du marché par l’afflux de commandes.

De fait, au moment de l’ouverture de ce salon Méditerranéa, les constructeurs ne faisaient pas mystère du fait qu’il n’avaient plus rien à vendre pour 2023, certains annonçant même « l’ouverture »  du carnet de commandes… 2024.

Evidemment, cette situation n’était pas vraiment de nature à attirer les campings, d’autant, par ailleurs, que la plupart des constructeurs présents ne présentaient pas de nouveautés, à l’exception de Résidences Trigano qui présentait sa nouvelle gamme Nest et Beneteau son nouveau Coco.

NK3B3184

Si l’on ajoute à ce contexte déjà peu favorable le fait que le salon se situait entre les deux seuls grands week-ends d’avant-saison (Ascension et Pentecôte) promis à une forte affluence sur les campings, on comprend mieux le visitorat finalement anecdotique enregistré par cette première édition, à savoir 250 personnes. Une édition qui n’aura même pas pu profiter de la présence des quelque 60 campings Yelloh! Village réunis à proximité pour leur séminaire d’été. Le programme dudit séminaire n’en laissait guère le temps en effet. Un constat amer pour le directeur du salon, Jean-Jacques Kaufman.

L’absence de visiteurs pour cette première ne semble pas condamner l’événement, cependant. Le site est même d’ores et déjà retenu pour une 2e édition l’an prochain, a assuré Pierre Rousseau président d’UNIVDL. Reste à en déterminer la date pour qu’elle s’inscrive plus opportunément dans le calendrier et corresponde éventuellement avec plus de nouveautés produits à présenter. L’évolution du marché ces prochains mois devrait aussi influer sur l’organisation de cette prochaine édition. «Après deux reports, nous tenions à faire cette édition, qui ne se présentait évidemment pas dans les meilleurs conditions, nous en avions conscience » évoque Jean-Jacques Kaufman, « mais cela ne remet pas en cause l’intérêt de cet événement pour le marché. Nous allons très vite déterminer une date plus favorable que cette année. » Et l’organisateur d’ajouter que cette prochaine édition devrait être ouverte à tous les fabricants d’hébergements.   

4

 

 

   Visite inaugurale du salon, avec Pierre Rousseau, Président de l' UNIDVL, Patrick Mahé, représentant des constructeurs , Nicolas Dayot, Président de la FNHPA et Robert Crauste, maire du Grau-du-Roi