Fédération Nationale

Saison 2021 : des raisons de rester optimiste

Par Jean-Guilhem de Tarlé 08/06/2021

Lors d’une conférence de presse en visio le 8 juin, le président de la FNHPA, Nicolas Dayot, et le vice-président Gé Kusters, ont fait le point sur le démarrage de la saison, le protocole sanitaire et les nouvelles tendances qui touchent l’HPA.

Lors d’une conférence de presse en visio le 8 juin, le président de la FNHPA, Nicolas Dayot, et le vice-président Gé Kusters, ont fait le point sur le démarrage de la saison, le protocole sanitaire et les nouvelles tendances qui touchent l’HPA.

« Camping 2021 :  de solides atouts pour la reprise ». Tel était le fil rouge de la conférence de presse annuelle d’avant saison, organisée par la FNHPA ce 8 juin.
Au préalable, Nicolas Dayot, président de la FNHPA, est revenu sur la saison 2020 à la lueur des derniers chiffres publiés par l’Insee concernant la fréquentation touristique. « Dans le contexte pandémique, l’HPA a mieux résisté que les autres modes d’hébergement touristique, avec un nombre de nuitées passées en camping pendant la période estivale (juillet, août et septembre) à 84% de son niveau de 2019, un résultat très honorable dans un contexte touristique déprimé ».
Désormais tournée vers la saison 2021, la direction de la FNHPA reste optimiste à la vue des premières tendances. « Les longs week-ends de mai sont généralement des bons indicateurs des tendances pour la saison estivale à venir », a rappelé Gé Kusters, vice-président de la FNHPA. « Les week-ends de l’Ascension (13-16 mai) et de la Pentecôte (22-24 mai), faisant suite de près aux annonces du Président de la République, ont ainsi marqué le lancement de la saison, avec un taux de remplissage satisfaisant de 60 %. Les hébergements locatifs quasi complets ont compensé les locations d’emplacements nus. »

Mieux qu’en 2019 ?

Concernant la haute saison, la FNHPA indique que début juin, le niveau des réservations enregistrées pour juillet-août dépassait largement les taux de 2020, s’approchant du niveau de fréquentation de 2019. « En conséquence, les professionnels du secteur s’attendent pour cet été à une fréquentation proche de celle de la saison estivale de 2019, voire légèrement supérieure. Cependant, le chiffre d’affaires sur l’ensemble de l’année 2021 devrait être inférieur à celui de 2019, du fait des restrictions imposées par le confinement en début d’année, par des niveaux de services encore parfois limités et par des incertitudes malgré tout persistantes liées au contexte sanitaire. »
Reste un point d’interrogation : la venue des touristes étrangers. « La réouverture des frontières à partir du 9 juin annoncée par le gouvernement était très attendue par la profession. Elle devrait permettre un retour à un niveau normal de fréquentation des touristes étrangers, tout en prenant en compte les restrictions spécifiques à certains pays (comme le Royaume-Uni par exemple). »

Aménagements du protocole sanitaire

Revenant sur le protocole sanitaire mis en place l’été dernier, Nicolas Dayot a rappelé qu’il avait fait la preuve de son efficacité et de sa capacité opérationnelle sur le terrain. Cependant, deux aménagements ont été apportés, à commencer par une mesure de prévention : la prise en compte renforcée de la qualité de l’air. « Nous incitons nos collègues à mesurer la qualité de l’air dans les pièces. C’est une incitation, pas une obligation », a précisé Gé Kusters.
Second aménagement : le renforcement de l’application des mesures de sanctions. « Les gestionnaires sont invités à modifier et enrichir le règlement intérieur de leurs établissements afin de prévoir des sanctions susceptibles d’être mises en œuvre en cas d’écarts répétés et de non-respect des règles sanitaires par certains clients, sanction pouvant aller jusqu’au renvoi de l’établissement. »

Nouvelles tendances

Envisageant des perspectives encourageantes pour la saison touristique 2021, la FNHPA a tenu à rappeler à la presse combien le camping était « le champion du tourisme rural de proximité » avec un important maillage de tout le territoire. « Si le littoral reste encore et toujours la destination préférée des Français et des touristes étrangers en France, la pandémie a eu pour effet d’encourager certains à partir à la découverte de leurs terroirs et de leurs campagnes, avec une forte envie de « se mettre au vert » dans des zones plus calmes, moins exposées, leur permettant de changer d’ambiance sans partir trop loin », a rappelé Nicolas Dayot. « Les chiffres de l’Insee concernant la saison 2020 montrent que les campings situés à la campagne et en montagne ont été moins impactés par la baisse de fréquentation que les autres établissements, avec une baisse de fréquentation de seulement 2 % pour les campings situés en montagne et de 13 % à la campagne ». Une tendance qui semble se renouveler cette année. Toujours selon la FNHPA, les chiffres de réservations pour l’ensemble de la saison 2021 concernant les départements verts sont en hausse par rapport à 2019. Le Cantal est en hausse de 87 % (en cumul de nombre de séjours), idem pour Alpes-de-Haute-Provence (+ 64 %), le Puy-de-Dôme (+ 48,5 %), l’Aveyron (+ 41 %) ou encore la Savoie (+30,5 %). « En 2020, la part des primo-campeurs était d’environ 10 % », a souligné Gé Kusters. « Il va falloir transformer l’essai pour qu’ils continuent de venir. C’est aussi à nous de nous adapter à eux en leur proposant des services qu’ils ont l’habitude d’avoir ailleurs. »

Nous vous recommandons

Dans la même catégorie

Fédération Nationale

Baromètre de l’HPA : Il manque encore des campings… 

Comme l’an dernier, la FNHPA en partenariat avec ADN Tourisme et Atout France invite les campings à participer au baromètre national de l’hôtellerie de plein air 2024 afin de mesurer les tendances des réservations et la fréquentation des campings en temps réel pendant la saison. C’est fiable, anonymisé, gratuit. Et riche d’informations en retour pour les campings participants !

Par Jean-Guilhem de Tarlé 29/05/2024
Fédération Nationale

La FNHPA lance l’opération Culture & Patrimoine au camping

En partenariat avec Cirkwi et ADN Tourisme, la FNHPA invite ses adhérents à afficher un QR Code permettant à leurs clients de découvrir les lieux de culture, mais aussi les balades à faire dans leur territoire. Une opération dont la seule contrainte pour le gestionnaire est de coller un autocollant dans sa réception.

Par Jean-Guilhem de Tarlé 16/05/2023