Pétition

Sur-réglementation : le ras-le-bol des gestionnaires de camping

Depuis plusieurs semaines circule une pétition dénonçant notamment la sur-réglementation qui pèse sur les campings. Présidente de l’association HPA de la Côte de Beauté et du Pays Royannais (Charente-Maritime), initiatrice de cette démarche, Christine Geay adressera début juin cette pétition à la ministre du Tourisme.

Depuis plusieurs semaines circule une pétition dénonçant notamment la sur-réglementation qui pèse sur les campings. Présidente de l’association HPA de la Côte de Beauté et du Pays Royannais (Charente-Maritime), initiatrice de cette démarche, Christine Geay adressera début juin cette pétition à la ministre du Tourisme.

« Nous, exploitants/gestionnaires de terrains de camping, sollicitons votre attention.

L’évolution des conditions d’exploitation de nos établissements met en péril l’économie et la survie de nos campings. Depuis une dizaine d’années, agissant en véritables professionnels du tourisme, nous avons eu à cœur de faire progresser notre métier en termes de qualité et de respect des règles. Aujourd’hui, nous disons STOP ! Nous étouffons sous le poids des contraintes et des textes réglementaires, aussi nombreux que variés. Entre les nouvelles normes de classement, les normes d’insertion  paysagère, la réforme de la valeur locative de nos établissements, la fiscalité de plus en plus lourde (la taxe de séjour, l’eau, les ordures ménagères…), les contraintes environnementales (les sites classés, les quotas de résidences mobiles de loisirs…), les nouvelles contraintes envisagées dans les révisions de documents d’urbanisme, l’accessibilité, les modifications envisagées du calendrier scolaire, l’accueil anarchique des camping-cars, le camping sur parcelles privées, les prévisions de hausse de TVA, nous n’en pouvons plus !

Nous n’avons plus aucune sérénité pour travailler. Comment se conformer à autant de textes et de normes bien souvent inapplicables, inappropriés et interprétables ? Les normes d’insertion paysagère nous entraînent inévitablement vers des contentieux multiples, que ce soit avec les administrations ou bien des tiers. Pourquoi ces normes ne s’appliquent-elles pas aux PRL ? Sommes–nous la honte des hébergements touristiques pour que nous soyons obligés de nous cacher ? Ces normes abusives qui ne correspondent en rien à l’attente de notre clientèle et à l’esprit du camping nous empêchent de continuer à investir pour le bien-être et le confort de nos vacanciers. L’incidence sur nos tarifs n’est pas, et ne sera pas négligeable ; nous ferons alors, le lit des pays étrangers qui travaillent à moindre coût. Pourquoi sommes-nous toujours montrés du doigt par les administrations ? Pourquoi sommes-nous tant critiqués, malmenés, alors que nous recevons des millions de vacanciers qui trouvent tant de bonheur et de plaisir à fréquenter nos établissements ? Le mode de vacances que nous proposons est pourtant un bel exemple de mixité sociale, alors, pourquoi mettre autant d’obstacles à l’évolution d’un acteur économique incontestable ? Pourquoi l’image qui nous colle à la peau auprès de nombreuses collectivités est-elle tellement négative ?

Face à l’amoncellement des normes, des réglementations, des taxes et du peu de considération manifesté par une majorité d’élus, nous ne pouvons plus rester silencieux !
Madame la Ministre, nous vous demandons avec insistance d’ouvrir un dialogue avec la profession, en urgence et en priorité sur le dossier de l’insertion des normes paysagères.

Nous vous recommandons

Dans la même catégorie

Pétition

Réglementation : le ras-le-bol de la FNHPA

La FNHPA vient de lancer une pétition qui fait part de son exaspération devant l’empilement des normes et des contraintes administratives.

Par Jean-Guilhem de Tarlé 12/11/2015