Petits campings : les clés de leur avenir

Patrick Goas et Olivier Gautron - 19/12/2019

Petits Camings

Représentant environ la moitié du parc de l’HPA française, les petits campings constituent un véritable enjeu pour la profession. La FNHPA en a fait un axe de travail. Confrontés au problème bien réel d’une faible rentabilité les petits campings sont-ils pour autant condamnés à disparaître ? Cette éventualité est-elle une fatalité ? BDO et La Fabrique à Souvenir, deux acteurs importants qui évoluent dans et au service de l’HPA, exposent leur point de vue sur ce sujet Ô combien intéressant ! Réflexions nourries de nombreux échanges, visites et veille de ces exploitations dont certaines ont une véritable carte à jouer. À condition de respecter quelques règles.

Voici quelques conseils concernant le positionnement marketing du petit camping.

UN PETIT CAMPING NE PEUT ETRE LA REDUCTION D’UN GROS

Le modèle dominant d’aménagement dans les campings est le suivant : mobile-homes alignés, emplacements nus, piscine ou parc aquatique, snack-bar ou restaurant, animations. Certains sont conçus avec beaucoup de goût, dans des sites magnifiques et bien exposés. Ce n’est pas l’ensemble des exploitations. Mais au final, les petits, les moyens, les gros… vendent des lits ou des mètres carrés pour planter la tente et faire dormir les clients. À cela s’ajoutent des services pour passer de bonnes vacances. Et pour rester dans l’air du temps, pour certains, on parle d’expérience. Le petit vend la “même” chose que le grand mais pas avec le même niveau de services, de confort ou d’équipements. Alors le combat est-il perdu d’avance comme la petite hôtellerie face aux chaînes ? Oui, si on veut se comparer ; non, si on sait prendre le problème par un autre bout et inventer des nouveaux modèles.